Mise en œuvre de la réconciliation : inclusion et action

Un programme d’apprentissage du Forum des politiques publiques

Akwesasne Tour

Le Forum des politiques publiques (FPP) offrira à nouveau une occasion de perfectionnement professionnel réservée aux cadres de la fonction publique et leaders des organismes à but non-lucratif, en vue d’explorer en profondeur les moyens de mettre en œuvre la réconciliation avec les peuples autochtones. 

Le gouvernement fédéral s’est engagé à renouveler ses relations de nation à nation, de gouvernement à gouvernement et d’Inuit à État avec les peuples autochtones. Grâce à la nouvelle série de quatre modules de formation du FPP, les fonctionnaires pourront mieux se préparer à adopter des mesures concrètes dans l’élaboration de politiques afin de renouveler cette relation importante et de le faire dans un esprit d’inclusion. Cette série de séminaires représente une nouvelle étape dans la mise en œuvre de l’appel à l’action nº 57 de la Commission de vérité et réconciliation.

Objectifs de la série de séminaires

  • Notions fondamentales : Mieux comprendre l’histoire des relations avec les peuples autochtones, les perspectives des peuples autochtones, ce que signifie la réconciliation, le contexte politique passé et présent, ainsi que le renforcement des compétences et de la confiance culturelles.
  • Pratique : Mieux comprendre comment les fonctionnaires peuvent faire progresser la réconciliation, dans leur propre rôle et au sein de leur ministère, et comment ils peuvent en tenir compte dans leur processus quotidien d’élaboration des politiques.
  • Extension : Transmettre les connaissances acquises à leur ministère et à leurs collègues.
  • Leadership : Créer un noyau de « champions » de la réconciliation.
  • Collaboration : Établir des réseaux avec d’autres fonctionnaires qui travaillent sur des questions semblables.
  • Approche transversale : Prendre part à un programme de réflexion proposant des idées nouvelles, originales et crédibles pour concrétiser la réconciliation.

Le programme

Au programme des séances animées par une équipe d’animateurs expérimentés, il y a aura des présentations par des figures de proue, y compris des leaders autochtones, des discussions ainsi qu’un volet de réflexion critique et d’apprentissage interactif. La série de séminaires sera surtout l’occasion d’examiner des solutions politiques concrètes à certaines des questions d’actualité et importantes liées au programme autochtone.

Séance 1, le 11 décembre 2018 : Comprendre et appliquer le programme du gouvernement

Séance 2, le 14 janvier 2019 : Visite de la Première Nation Kitigan Zibi Anishinabeg

Séance 3, le 12 février 2019 : Travailler ensemble – partenariat et développement collaboratif

Séance 4, le 26 mars 2019 : Bâtir une relation de nation à nation, de gouvernement à gouvernement et d’Inuits à la Couronne

Il y aura également une séance de suivi en juin 2019, au cours de laquelle les participants se réuniront de nouveau pour partager leurs pratiques de réconciliation mises en œuvre au sein de leur ministère.

Qui doit venir ?

La série de séminaires s’adresse aux cadres supérieurs, aux directeurs des politiques et aux responsables de la mise en œuvre dans la fonction publique et du secteur à but non-lucratif qui cherchent à mieux comprendre comment ils peuvent prendre dès maintenant des mesures concrètes s’inscrivant dans la démarche de réconciliation. 

*Les séminaires se dérouleront en anglais.

Personne contact : Jonathan Perron-Clow

 

 

 

 

Mise en œuvre de la réconciliation : inclusion et action L'équipe

Karen Restoule wearing great blue glasses

Karen Restoule

Karen est membre de la Première Nation Dokis (Nation Anishinabek) et bénéficiaire du traité Robinson-Huron 1850. Elle travaille en tant que présidente associée de la Commission ontarienne des libérations conditionnelles au sein des Tribunaux de la sécurité, des appels en matière de permis et des normes de l’Ontario. 

Anciennement, Karen était directrice du secteur de justice au Chefs de l’Ontario, où elle coordonnait les efforts du leadership des Premières Nations en Ontario pour adresser des enjeux portant sur la justice et des questions juridiques. Elle a commencé sa carrière en justice réparatrice et a ensuite travaillé dans le système correctionnel ontarien.

En 2016, Karen a co-fondé Bold Realities, un organisme visant à promouvoir des conversations parmi des leaders Autochtones et non-Autochtones sur l’importance de réconcilier les relations entre les communautés autochtones et le Canada corporatif. Elle est une graduée de l’University de Toronto et du programme de common law en français de l’Université d’Ottawa où elle a été admise à la Société Honorifique en 2014 pour avoir utilisé son éducation juridique en tant que fondation pour une contribution importante à sa communauté.

Karen est associée du FPP et siège aux conseils d’administration du Banff Forum et Level Justice. Elle pratique le cyclisme, le kayak et aime passer du temps au chalet avec ses amis et famille.

Karen a aussi été nommée Boursière des premiers ministres du Canada au Forum des politiques publiques en janvier 2018.

Back to top