Karen Restoule

Karen est membre de la Première Nation Dokis (Nation Anishinabek) et bénéficiaire du traité Robinson-Huron 1850. Elle travaille en tant que présidente associée de la Commission ontarienne des libérations conditionnelles au sein des Tribunaux de la sécurité, des appels en matière de permis et des normes de l’Ontario. 

Anciennement, Karen était directrice du secteur de justice au Chefs de l’Ontario, où elle coordonnait les efforts du leadership des Premières Nations en Ontario pour adresser des enjeux portant sur la justice et des questions juridiques. Elle a commencé sa carrière en justice réparatrice et a ensuite travaillé dans le système correctionnel ontarien.

En 2016, Karen a co-fondé Bold Realities, un organisme visant à promouvoir des conversations parmi des leaders Autochtones et non-Autochtones sur l’importance de réconcilier les relations entre les communautés autochtones et le Canada corporatif. Elle est une graduée de l’University de Toronto et du programme de common law en français de l’Université d’Ottawa où elle a été admise à la Société Honorifique en 2014 pour avoir utilisé son éducation juridique en tant que fondation pour une contribution importante à sa communauté.

Karen est associée du FPP et siège aux conseils d’administration du Banff Forum et Level Justice. Elle pratique le cyclisme, le kayak et aime passer du temps au chalet avec ses amis et famille.

Karen a aussi été nommée Boursière des premiers ministres du Canada au Forum des politiques publiques en janvier 2018.

Back to top