5e Conférence annuelle Gordon Osbaldeston

Quand : Jeudi 18 Novembre 2010, 18h30

Endroit : Centre nationale des arts, Ottawa

Cette prestigieuse conférence rend hommage à l’illustre carrière de M. Osbaldeston, qui au cours de ses 35 ans en tant que fonctionnaire, a mis en lumière les défis, enjeux et occasions auxquels fait face la fonction publique du Canada.

Avec un discours passionné intitulé « Une vision trop loin? Ce que nous ont appris les Jeux qui ont changé le Canada » pour lequel le public s’est levé à la fin, en signe d’appréciation, John Furlong, directeur général du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2010 à Vancouver, a présenté la Conférence Gordon Osbaldeston 2010 à Ottawa le 18 novembre 2010.

M. Furlong  était à la tête de l’équipe qui a organisé avec succès la totalité des Jeux de 2010. Dès le tout début du projet, M. Furlong a imaginé des Jeux qui pourraient aider à édifier la nation en améliorant le tissu social canadien. « On a assisté à une certaine euphorie ici, un changement. Il s’est passé quelque chose, pas seulement à Vancouver mais dans tout le pays » selon M. Furlong.

« Le pays s’est réuni pour ce faire et cela a été bon pour notre réputation. Je pense que c’est une excellente leçon qui nous montre ce dont nous sommes capables. On sent une nouvelle confiance dans le pays, un sourire est apparu sur le visage du Canada », a dit M. Furlong.

Il a également souligné le fait que tout le monde dans la fonction publique peut contribuer. M. Furlong a raconté son arrivée au Canada et l’influence que l’agent de l’immigration a eu sur lui. « [C’était] un formidable exemple de fonctionnaire qui se montre à la hauteur de la situation, venant travailler chaque jour inspiré et faisant le plus de bien possible. C’est quelque chose de très impressionnant et ce souvenir m’accompagnera toute ma vie. »

 

jouer le vidéo

Cliquez pour regarder un entrevue avec John Furlong (en anglais seulement)

écouter

 Cliquez pour écouter le discours
 (en anglais seulement)

 

Cliquez-ici pour lire l'article du Ottawa Citizen au sujet du discours de John Furlong (en anglais seulement).

Cliquez-ici pour lire le communiqué.

Cliquez-ici pour lire la biogrpahie de John Furlong.

 

Merci à nos commanditaires